Enfin toute la vérité sur le cholestérol !

Tout d’abord avant de parler de bon et de mauvais, de méchant et de gentil, prenons un instant pour revenir sur les bases indispensables autour du cholestérol.

Dans cet article, vous allez trouver :

  • la définition du cholestérol
  • à quoi cela sert dans notre corps
  • la différence entre le bon et le mauvais cholestérol
  • pourquoi essait-on de le faire baisser
  • comment prendre du recul sur tout cela
  • et vous pouvez aussi voir le tout en vidéo en bas de page si vous préférez ! 

Avant tout comprenons le cholestérol en général : définition

Si vous allez sur wikipédia, vous allez trouver ceci en première phrase  » Le cholestérol est un lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques. »

En version simple : c’est une graisse qui circule dans notre corps et qui est indispensable pour vivre ! Elle est fabriquée aux deux tiers par le foie et apportée pour un tiers par l’alimentation. Certains auteurs disent même 25% et 75% !

impact de l'alimentation sur le taux de cholestérol

=> Il faut donc arrêter de croire que l’alimentation est le seul levier pour retrouver un bon taux. C’est un levier mais pas le seul. Si notre corps en produit trop, il a peut-être ses raisons ? Il n’est peut-être pas au top de sa forme ?

A quoi ça sert le cholestérol ?

Il est là pour protéger nos cellules des agressions extérieures : il apporte également souplesse et force aux parois de nos cellules.

chien

C’est donc avant tout un AMI ! 🙂

Qu’appelle-t-on alors bon et mauvais choléstérol ?

Le mot « cholestérol » désigne une molécule unique : pourquoi parler de 2 ? Ce qui signifie que les termes de « bon » et « mauvais cholestérol » ne servent pas à désigner deux molécules différentes, mais font référence aux HDL et LDL, les transporteurs du cholestérol dans le sang.

Rôle du bon choléstérol : HDL

Les HDL (High Density Lipoproteins), connu sous le nom de « bon cholestérol », récupèrent le cholestérol en excès et le ramènent au foie où il est transformé avant d’être éliminé.

Rôle du mauvais cholestérol : LDL

Les LDL (Low Density Lipoproteins), transportent le cholestérol du foie vers toutes les cellules. Quand les LDL fonctionnent mal ou sont en excès, le taux de cholestérol dans le sang augmente. Le cholestérol s’accumule et forme des plaques qui pourraient peu à peu boucher les artères. C’est pourquoi le LDL est surnommé le « mauvais cholestérol ».

alimentation_et_cholesterol_medium

Pourquoi parle-t-on alors de l’intérêt de faire baisser son cholestérol ?

Un peu d’histoire sur le cholestérol et la lutte anti cholestérol ne peut pas nuire …

Tout a commencé avec le nutritionniste américain Ancel Keys qui réalise après la Seconde Guerre mondiale l’étude des 7 pays, étude épidémiologique sur plusieurs décennies qui met en évidence une corrélation entre le taux de cholestérol sanguin et les accidents cardiovasculaires. Ces résultats lui font émettre l’« hypothèse lipidique » selon laquelle le cholestérol serait le facteur de risque majeur responsable de la forte mortalité cardio-vasculaire mais cette étude souffre de biais de comparaison.

Réduire son cholestérol c’est indispensable parce qu’on croit alors que le taux de cholestérol est un facteur de risque majeur pour les accidents cardio-vasculaires. Mais excusez moi mais je ne crois pas qu’une corrélation soit forcément un lien de causalité ? Vous me suivez ?

Je reprend un texte du Canopé pour illustrer mon propos :  « Sur la confusion corrélation-causalité, l’humoriste Coluche est une source inépuisable de « raisonnements » fantaisistes. (…)

On peut ainsi discuter les affirmations suivantes : « Quand on est malade, il ne faut surtout pas aller à l’hôpital : la probabilité de mourir dans un lit d’hôpital est 10 fois plus grande que dans son lit à la maison ».

Ou bien : « 1/3 des accidents de la route étant dus à des conducteurs alcooliques, qu’est ce qu’on attend pour punir les 2/3 de conducteurs sobres responsables de la majorité des accidents ? »…

Plus sérieusement maintenant.

  1. Une étude anglaise a prouvé que les gens habitant près de pylônes à haute tension étaient significativement plus souvent malades que le reste de la population. Est-ce la faute du courant électrique ? Ce n’est pas évident parce qu’une autre étude a révélé que les habitants sous les pylônes étaient en moyenne plus pauvres ; et on sait les liens santé-pauvreté… À elle seule, cette étude ne permet pas de conclure.
  2. Les assurances ont établi que 50 % des accidents arrivaient sur un trajet de moins de 30 km. On en a conclu – un peu vite – que l’habitude des courts trajets pour aller travailler favorisait le manque d’attention des conducteurs. Il est possible que ce soit vrai, mais la « démonstration » est fausse : la plupart des trajets font moins de 30 km ! (…)

On conclura donc que deux événements peuvent être corrélés (reliés) sans pour autant avoir des rapports de cause à effet. »

D’ailleurs cette hypothèse lipidique est invalidée quelques années plus tard…

Ensuite ça continue  : en 1954, le chercheur français Jean Cottet réalise que des ouvriers agricoles intoxiqués par le pesticide qu’ils répandent dans les champs ont un taux de cholestérol qui s’est effondré. On synthétise un médicament dérivé de ce pesticide, le clofibrate. Le test de cette molécule sur des rats puis des patients confirme son effet hypolipémiant mais après un essai clinique sur 15 000 européens pour évaluer l’effet du clofibrate sur la prévention de l’infarctus : cette étude est négative ! 

Un peu de réalisme économique dans notre XXIème siècle ne nous nuira pas non plus..

dollar-euroMalgré cette étude réfutant le lien entre baisse du cholestérol et surmortalité, les laboratoires médicaux s’engouffrent dans la brèche et lancent les fibrates… puis ce sera les statines… Il y a de gros enjeux financiers  c’est certains. Je cite Le Point : « 7 millions de Français prennent un traitement pour rien ! » Le Dr Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur, alerte depuis plus de dix ans sur le mauvais procès fait au cholestérol et les dangers des médicaments anti-cholestérol.

Bref comme disait poliment un médecin éclairé sur france culture l’autre jour, il a été mené une « politique sanitaire alarmiste » afin de sensibiliser le public et favoriser les prescriptions. A bon entendeur…

Personnellement même quand on a pris connaissance de tout cela et qu’on a envie d’arrêter les médicaments, quand votre médecin ne vous lâche pas et vous l’interdit : que faire ? Je n’ai pas eu le courage de ne pas trouver une solution pour réduire mon cholestérol, même si je ne suis pas sûre qu’il faille à tout prix lutter contre son gros taux.

En revanche libre à chacun, comme moi, de trouver une solution qui ne l’amène pas à détruire son foie et ses muscles comme le propose la plupart des médicaments anti cholestérol. Je suis alors partie à la recherche de MA solution comme un pélerin part en pélerinage. 🙂 Le chemin a été long mais il y a des solutions ! 

Si vous voulez, vous pouvez télécharger mon ebook « mes nouvelles habitudes et mes recettes naturelles anti cholestérol » gratuitement : je vous dirai les bonnes habitudes qui ont changé ma vie et qui ont contribué à réduire mon cholestérol naturellement.

Retrouvez des informations claires pour comprendre le cholestérol et son fonctionnement en vidéo ci-dessous :

Un commentaire sur « Enfin toute la vérité sur le cholestérol ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s